Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Alternative libertaire (1991-...)

Présentation

Le mensuel Alternative libertaire est né en mars 1991. Il était alors le journal des collectifs pour une alternative libertaire, constitués autour de l’Appel pour une alternative libertaire impulsé en 1989 par l’UTCL et le CJL en vue d’une unification du mouvement communiste libertaire en France.

Du fait du refus de l’OCL et de la TAC d’aller au bout du processus, la tentative fut un semi-échec, mais donna naissance à l’organisation Alternative libertaire en mai 1991, deux mois après la parution du n°1 du journal éponyme.

Alternative libertaire est passé par plusieurs phases : dans un premier temps, sa périodicité et sa maquette furent des plus variables. A partir de 1993, le format du journal s’est stabilisé (A4 noir et blanc), et il est devenu réellement mensuel. En 1997, il est passé en bichromie et, en 2000, a été placé en kiosque. Une nouvelle maquette, en 2007, l’a redynamisé, puis il a été redéployé en kiosque en 2015. En 2019, il tirait à 9.000 exemplaires et était alors un des derniers journaux d’extrême gauche disponibles en kiosque en France, avec Lutte ouvrière.

L’histoire du journal a été en partie retracée dans un article paru à l’occasion du 200e numéro, en 2010.

En juin 2019, Alternative libertaire est devenu le mensuel de l’Union communiste libertaire, nouvelle organisation issue de la fusion entre AL et la Coordination des groupes anarchistes (CGA).

Le journal est régi par une charte qui détaille les liens entre la commission de rédaction et l’organisation. Il y est dit en préambule que le mensuel "doit offrir un regard anticapitaliste et libertaire sur l’actualité, en direction à la fois du grand public et des milieux militants. Il doit combiner plusieurs exigences :

  1. assurer une cohérence d’ensemble, avec un sommaire conçu en amont, et un choix assumé dans la hiérarchie des sujets ;
  2. éviter de publier un fanzine de militant·es qui parlent à d’autres militant·es, donc garantir un langage accessible, des titres attrayants ;
  3. ne pas se cantonner aux mêmes rédactrices et rédacteurs éprouvés, mais « pousser » également des camarades moins à l’aise avec l’écriture ;
  4. se situer dans le cadre des orientations politiques de l’UCL, sous le contrôle de l’organisation."

Alternative libertaire a par ailleurs développé au fil des ans un Guide de féminisation du mensuel AL avec la volonté de "féminiser sans jargonner".



Documents autres

Nous proposons en vrac quelques tracts pour les années 1991-1997 [1].

  • Tracts (1991-1995)
  • Tracts (1996-1997)
Notes :

[1Voir sur le site de l’UCL d’autres tracts pour les années 1998-2019.

Les derniers articles

Sommaires d’Alternative libertaire (1991 - ...)
Publié le 20 mars 2022
par ArchivesAutonomies

Ces numéros ont été numérisés au Fonds d’archives communistes libertaires qui est hébergé au Musée d’Histoire vivante. Merci à eux pour nous avoir bien (...)

Numéros d’Alternative libertaire (1991 - ...)
Publié le 20 mars 2022
par ArchivesAutonomies

Ces numéros ont été numérisés au Fonds d’archives communistes libertaires qui est hébergé au Musée d’Histoire vivante. Merci à eux pour nous avoir bien (...)

Sommaires d’Alternative libertaire (1991 - ...)
Publié le 12 mars 2022
par ArchivesAutonomies

Ces numéros ont été numérisés au Fonds d’archives communistes libertaires qui est hébergé au Musée d’Histoire vivante. Merci à eux pour nous avoir bien (...)

Sommaires d’Alternative libertaire (1991 - ...)
Publié le 12 mars 2022
par ArchivesAutonomies

Ces numéros ont été numérisés au Fonds d’archives communistes libertaires qui est hébergé au Musée d’Histoire vivante. Merci à eux pour nous avoir bien (...)