Sommaires du Père Peinard - Série londonienne (1893-1894)
Article mis en ligne le 12 janvier 2020
dernière modification le 1er mars 2020

par ArchivesAutonomies

Présentation de la série londonienne (1894-1895)

En Angleterre, il retrouve d’autres compagnons exilés.

Le "Père Peinard" reparaît le 15 septembre 1894 (toujours vendu deux ronds ou un penny) et son premier numéro, de 32 pages, annonce la couleur avec, en Une, le titre "Il n’est pas mort !".

Le journal (un petit format de 9,5x12,5 cm, de 16 pages (n°5,6,7 et 8) à 32 pages (n°1,2,3 et 4) selon les numéros) est "printed and published by Emile Pouget at 23 King Edward St., Islington, London" et aura une périodicité bimensuelle.

Huit numéros seront publiés en Angleterre de septembre 1894 à janvier 1895, diffusés au sein de la petite colonie anarchiste qui vit à Londres, mais aussi envoyés, clandestinement en France. Pouget use de stratégie. Sa brochure ne porte pas d’en tête, et, à chaque numéro, le titre, qui bien souvent est le titre de l’article principal, en change à chaque fois. Ainsi, arrivée en France, elle a quelques jours de sursis avant d’être saisie par la police qui doit perdre du temps à diffuser de nouvelles circulaires décrivant l’aspect de la page Une ."Les charognes de la gouvernance sont bougrement à cran. Mes flambeaux leur passent sous le nez et ils n’y voient que du feu. Rien n’est saisi...excepté eux !" En 1894, le "Père Peinard" sera le seul journal anarchiste de dimension nationale à paraître....

Le 15 janvier 1895, paraît le numéro 8 du "Père Peinard" de l’exil. Son titre : "Débâcle bourgeoise". Ce sera le dernier numéro publié à l’étranger.

A noter :

— n°1, deuxième quinzaine de septembre 1894, "La déclaration de Caserio" et le bilan des six mois sans parution du "Père Peinard".
— n°2, "A roublard, roublard 1/2", sur les chambres syndicales et la propagande dans les syndicats.

Il existe une autre version de la déclaration de Caserio, quelque peu différente de celle publiée par le Père Peinard. Voir aussi la note figurant dans l’article "Déclaration de Caserio" du n°1 pour prendre connaissance des autres versions de cette déclaration.


  • Le Père Peinard N°1 – Série londonienne – Septembre 1894
  • Le Père Peinard N°2 – Série londonienne – Première quinzaine - Octobre 1894
  • Le Père Peinard N°3 – Série londonienne – Deuxième quinzaine - Octobre 1894
    • Une scie... saisissante !
    • Un Vaillant en... 1836
    • Coups de tranchet
    • Inventeurs éventés
    • La mistoufle
    • La Sociale partout
  • Le Père Peinard N°4 – Série londonienne – Novembre 1894
    • L’A.B.C.D. de la révolution
    • Massacre à Cayenne
    • Coups de tranchet
    • La Sociale partout
  • Le Père Peinard N°5 – Série londonienne – Décembre 1894
    • L’abattoir patriotique
    • Coups de tranchet
    • Tout est bien... qui finit bien-fondé
    • La Sociale partout
  • Le Père Peinard N°6 – Série londonienne – Deuxième quinzaine - Décembre 1894
    • Tout à l’égout
    • Massacres à Cayenne
    • La Sociale partout
  • Le Père Peinard N°7 – Série londonienne – Première quinzaine – Janvier 1895
    • Un judas
    • Coups de tranchet
    • La Sociale partout
  • Le Père Peinard N°8 – Série londonienne – Deuxième quinzaine – Janvier 1895
    • Débâcle bourgeoise
    • La grève
    • Le mouchard Cotin
    • Coups de tranchet
    • La Sociale partout
    • Chouettes flambeaux