La Gueule Ouverte (1972-1980)

Présentations de la GO

N’ayant pas participé, ni de près ni de loin, à la Gueule Ouverte, les membres du collectif Archives Autonomies s’en sont allés chercher sur la Toile quelques pistes pour présenter provisoirement ce journal. Nous n’avons pas trouvé grand’chose pour l’instant. Toutefois, en mettant en ligne progressivement La Gueule Ouverte dont nous avons toute la collection, nous espérons que dans un avenir proche des témoins de cette époque vont se manifester, pouvant contribuer ainsi à une meilleure connaissance de l’aventure de ce journal écologique .

Première présentation

La Gueule Ouverte jouera un grand rôle dans la presse écologique, son premier numéro voit le jour en 1972, après les événements de Mai, en pleine époque où se diffusent de nombreux débats d’idées, de pratiques communautaires. C’est dans ces années 60 que naissent les Amis de la terre, Nature et progrès, le Mouvement Contre l’Armement Atomique, War Resister International et plus tard Greenpeace.
La Gueule Ouverte suivra et défendra toutes ces idées, et aussi la lutte du Larzac comme celle de Malville, et sera partie prenante de toute la lutte pour l’écologie.
C’est Pierre Fournier, dessinateur à Hara-Kiri, qui lancera l’idée d’un journal écologiste, avec l’appui d’Isabelle Monin, Cabu, Arthur (Henri Montant), Wolinski, Willem et beaucoup d’autres, Le journal dure jusqu’au numéro 314 en 1980, malgré la mort de Fournier en 1973.
Le journal aborde pas seulement le thème du nucléaire, mais de l’armée et l’insoumission, des énergies douces, la culture bio, les dangers de l’industrie des multinationales, et de nombreux autres débats de notre société, de la culture à là géopolitique, l’habitat etc.

* * * * *

Deuxième présentation

Aux origines de La Gueule Ouverte

Le mensuel, puis l’hebdomadaire qui "annonce la fin du monde", restera dans les annales, comme le corpus d’analyses et d’informations des années 1970 le plus abouti en la matière. Son premier numéro capta d’emblée 70 000 lecteurs. Avec le ton de la presse contre-culturelle de l’époque, son style foutraque et agit-prop, La G.O a su brasser tous les courants de pensée libertaire et accompagner leur évolution lors de cette décennie : amoureux de la nature et des bêtes, antinucléaires, antiproductivistes et pré-décroissants, indiens des champs et théoriciens anti-capitalistes de la gauche non-communiste, adeptes de la non-violence et de la désobéissance civile, objecteurs de conscience et insoumis, féministes, gays, amoureux de Wilhem Reich, mineurs en fugue, mouvement des taulards, mouvement des radios libres, régionalistes, syndicalistes autogestionnaires, tiers-mondistes, prêtres défroqués, militants de l’énergie solaire, du vent et des pompes à chaleur, et autres expérimentateurs sociétaux. Proche du Partito Radicale d’un Marco Pannella et aussi de Dany Cohn-Bendit alors en exil en RFA, La G.O soutint l’élection présidentielle de René Dumont en 1974, travailla à celle de Brice Lalonde en 1981, coordonna la première grande manifestation antinucléaire française contre le projet de Super-Phénix à Creys-Malville (1977). Le journal surtout sans pub, épuisé financièrement, ne comptant plus que sur 20 000 lecteurs hebdomadaires, s’arrêta au seuil même où ses idées commençaient à infuser la société française, et dont la plupart d’entre elles se répandraient après l’alternance politique de mai 1981. Dans ce joyeux bazar idéologique merveilleusement biodiversifié, Arthur figura un éditorialiste goûteux, rappelant avec constance la ligne libertaire, anticapitaliste et jouisseuse de la vie.

Emmanuel Lemieux [1]


Témoignage de J.C. Leyraud [2] : La Gueule Ouverte à la croisée des chemins


Quelques liens

Nous recommandons aux lecteurs la lecture d’articles consacrés à Arthur et Fournier paru sur le site Partage (Contre la civilisation, contre l’Etat, contre le progressisme) :

Sur Arthur (Henri Montant 1919-2010) :

- Un bel article de Juliette Keating : Portrait d’Arthur, La Gueule Ouverte

- Un hommage à Arthur GIF - 1.1 ko

Sur Pierre Fournier (1937-1973) :

- Un article de Fabrice Nicolino : ce qu’est une génération politique - un hommage à Pierre Fournier.

- Extraits du livre de Pierre Fournier : Y’en a plus pour longtemps : la civilisation et le désastre écologique.

- Un article de Bernard Charbonneau (1910-1996), un autre membre de l’équipe de La Gueule Ouverte, auteur du magnifique livre Le jardin de Babylone et de tant d’autres : La fin du paysan


Sommaires de La Gueule Ouverte (1972-1980) :


[1Extrait d’un article sur Arthur, un des participants de la GO que l’on peut trouver sur le site Influences, l’agence de presse des idées.

[2Voir un de ses articles qui s’intitule "naissance d’une révolte écologique" sur le site du journal CQFD.


Brèves

1er juillet - La Gueule Ouverte (1972-1980)

Nous mettons en ligne les deux dernières années du journal La Gueule Ouverte : 1979-1980 ainsi (...)

11 juin - La Gueule Ouverte (1972-1980)

Nous mettons en ligne une nouvelle année - 1978 - de La Gueule Ouverte, le mensuel qui annonce (...)

3 juin - La Gueule Ouverte (1972-1980)

Nous mettons en ligne une nouvelle année - 1977 - de La Gueule Ouverte, le mensuel qui annonce (...)

28 avril - La Gueule Ouverte (1972-1980)

Nous mettons en ligne ds nouveaux numéros de La Gueule Ouverte, mensuel puis hebdomadaire (...)

23 avril - La Gueule Ouverte (1972-1980)

Nous mettons en ligne les 50 premiers numéros de La Gueule Ouverte, mensuel puis hebdomadaire (...)