Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Octobre (1938-1939)

Présentation d’Octobre - Mensuel du Bureau international des fractions de la Gauche communiste

En février 1938 parait le premier numéro d’Octobre en tant qu’organe mensuel du Bureau International des Fractions de la gauche communiste qui vient d’être créé à la fin de l’année 1937. Il y aura 5 numéros jusqu’en 1939.

La disparition de Bilan et son remplacement par Octobre signe clairement la nouvelle orientation politique des 2 fractions de gauche, belge et italienne. De leur point de vue, le cours politique s’est maintenant inversé et alors qu’auparavant, à la suite de l’échec de la vague révolutionnaire des années 17-21, il était vers la guerre mondiale impérialiste, le cours actuel allait vers un nouvel Octobre.

Quelles sont les raisons qui ont entrainé ce changement d’orientation ?

D’abord, il y eut, ces années là, un éphémère renforcement de la gauche communiste du fait de l’agrégation autour des deux premières fractions, de la Gauche mexicaine [1]

Ensuite, la situation politique générale entraine de nouvelles discussions au sein de la Gauche internationale. Ces discussions sont générées par :

- Le fait que la guerre mondiale n’ayant pas encore eu lieu, entraine l’idée que les guerres locales et conflits locaux depuis 1937 : en Chine, en Abyssinie, en Espagne, etc. suffisent à régler les tensions inter-impérialistes et de ce fait la guerre généralisée n’aurait plus d’intérêt pour le capital ou tout au moins le capitalisme pouvait la reporter.

- De même, du point de vue de certains membres de la Gauche, notamment Vercesi-Peronne, la guerre n’a maintenant de sens que contre le prolétariat. "Chaque fois qu’éclate une guerre, ce n’est pas le problème : ‘quels intérêts inter impérialistes sont en jeu ?’ qu’il faut se poser, mais plutôt celui-ci, ‘quels contrastes sociaux faut-il déverser dans la guerre ?’" (Bilan n°46 "Contrastes inter impérialistes ou contrastes de classes, la guerre impérialiste de Chine").

- Et enfin, la crise économique de 1929 est maintenant dépassée, d’une part grâce aux mesures de capitalisme d’Etat dont le New Deal est la forme la plus claire et, d’autre part grâce à l’économie de guerre. De ce fait, les guerres localisées entraînent un champ d’expansion du capitalisme ce qui lui permet de faire l’économie de la guerre généralisée.

Mais rien n’est véritablement réglé au niveau politique et théorique au sein de la Gauche communiste internationale, ces débats en se développant polarisent la discussion dans Octobre et Communisme (revue de la Gauche communiste belge). La Fraction belge dans sa majorité s’opposait avec un certain nombre de membres de la Fraction italienne comme Gatto Mammone ce qui aboutit à la paralysie du Bureau international pendant plus d’un an. Octobre ne parait pas de mai 1938 (numéro 4) à août 1939 (numéro 5 et dernier).

Pendant ce temps Communisme a continué à exister.

Que s’est-il passé ?

"Les événements de Munich [2] ont fortement secoué les deux fractions. Au sein de la fraction belge, deux courants ont tenté de se délimiter, dans la fraction italienne la délimitation est moins nette" (‘Déclaration de bureau international des fractions de la Gauche communiste’ in numéro 5 d’Octobre).

Comment interpréter Munich ? Deux interprétations principales voient le jour.

- Selon la théorie de Vercesi et sa théorie des guerres localisées, Munich se situe dans le même sens de la paix et du recul de la guerre généralisée ;

- Selon Mitchell notamment, de la Gauche belge, Munich déboucherait sur une conflagration mondiale classique.

Quand éclate la guerre mondiale en août 1939 les fractions sont prises de cours et explosent...

Toutefois, il ne faut pas uniquement focaliser sur les problèmes politiques de la Gauche communiste, le courant possède encore de très bons restes politiques, nous en voulons pour preuve l’article : "Peut-on dégager les tendances de la situation en France ?" (n°5) qui définit bien le rôle du Front populaire dans l’embrigadement de la classe ouvrière pour l’union sacrée dans la future guerre. Cet article montre le rôle du premier gouvernement Blum pour faire cesser la grève avec occupation de 36, les mesures économiques prises pour faire passer la pilule auprès des travailleurs. Puis le rôle du gouvernement Daladier pour développer l’économie de guerre et reprendre les avantages obtenus récemment par la classe ouvrière. Il faut rappeler que c’est cette même assemblée de front populaire qui votera la confiance à Pétain ultérieurement.

Au niveau théorique, nous renvoyons également à l’article : "La dictature du prolétariat et la question de la violence" qui est d’excellente facture et vient à propos pour justifier amplement la richesses politique et théorique de ce courant du mouvement ouvrier qui ne baisse pas les bras pour continuer l’effort d’approfondissement politique et théorique.


Pour approfondir...

  • Contribution à une histoire du mouvement révolutionnaire : La Gauche communiste internationale - La Gauche communiste belge (1921-1970) (et en particulier le chapitre IV : la Gauche communiste internationale (1937-1940) - Michel Olivier

Notes :

[1Le Groupe des travailleurs marxistes (GTM) en 1937 se transforme en Liga comunista quelques mois avant la guerre et la revue Comunismo en mai 1940.

[2Les accords de Munich de septembre 1938 entre Hitler, Mussolini, Daladier et Chamberlain, aboutissent à une certaine détente des tensions, entre les démocraties représentées par la France et l’Angleterre, et les puissances fascistes de l’axe représentées par l’Allemagne et l’Italie. Cet accord donne l’impression que la guerre a été évitée. Voir également le numéro 24 de Communisme de mars 1939 de la Fraction belge de la GC.

Les articles de cette rubrique

0 | 5 | 10

0 | 5 | 10

A lire impérativement !

Sommaires des Temps Nouveaux (1895-1914) - Années 4 à 6

Dans les sommaires qui suivent, nous avons inséré les Suppléments littéraires (...)

L’individualisme - Communisme libertaire et individualisme anarchiste

Nous terminerons cette étude par de longs extraits de la conférence faite par (...)

L’équipe des Temps Nouveaux - Itinéraire et portrait de Jean Grave

Au bas de la rue Mouffetard, face à l’église Saint-Médard, une haute maison, à (...)

La question de l’État

Cet article est destiné à favoriser la discussion au sein des deux fractions (...)

La dictature du prolétariat et la question de la violence

Les situations régissent non seulement l’évolution de la lutte entre les (...)

Sommaires de Terre libre (1934-1939)

A propos des numérisations : étant donné que certains numéros ont des formats (...)

Croisade mondiale contre le Terrorisme ! - A. P.

QUE M.M. LES GOUVERNANTS COMMENCENT !

Nul n’est plus opposé que nous à (...)

Nationalisme, ou Fédéralisme ? - A. P.

La presse marxiste reproche aux anarchistes d’Espagne leur trahison envers (...)

Sommaires de la revue Noir et Rouge (1956-1970)

Noir et Rouge N°1 - Mars 1956 Noir et Rouge Le petit livre et le grand (...)



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53