Opposition syndicaliste

Textes tirés des volumes III et VII de la collection "Le mouvement ouvrier français contre la guerre, 1914-1918" édité par les éditions EDHIS.

Sauf mention contraire, les notes sont tirées des informations données dans les différents volumes des éditions EDHIS. Pour plus de détails sur le format et la nature des documents eux-mêmes, nous vous invitons à vous référer aux tables de ces mêmes volumes.


Introduction des éditions EDHIS pour l’Opposition syndicaliste

Malgré les actions courageuses des femmes, ce ne fut qu’à la suite de la conférence de Zimmerwald que l’opposition à la guerre se fit plus cohérente, car le monde politique était alors essentiellement masculin. Zimmerwald a longtemps retenu l’attention des historiens. Tenue dans un petit village près de Berne, du 5 au 8 septembre 1915, la conférence réunit des socialistes d’un bon nombre des pays belligérants. Dépassant pour la première fois le niveau national, les délégués se mirent d’accord sur des textes communs et ils firent face ensemble à la guerre. Cet événement historique donna aux opposants à la guerre un nouvel élan.
La France y fut représentée par Albert Bourderon, secrétaire de la Fédération des Tonneliers et membre actif du Parti Socialiste et par Alphonse Merrheim, secrétaire de l’importante Fédération des Métaux. Marie Mayoux de la Fédération de l’Enseignement et Bécicard, délégué de l’Union des Syndicats du Rhône, ne purent obtenir de passeport.
A leur retour, Bourderon et Merrheim prirent la tête du mouvement contre la guerre. Les fameuses "Lettres aux abonnés de la Vie Ouvrière" (le journal dirigé par Monatte) et les comptes rendus qu’ils publièrent facilitèrent le regrou¬pement des sympathisants. Aidés par d’autres appels, comme le tract exposant les raisons de la démission de Monatte de la C.G.T. ou celui de M. Capy et A. Desbois informant de leur départ de "la Bataille syndicale", le journal officiel de la C.G.T., les militants opposés à la guerre constituèrent un "Comité d’Action Internationale".
Survinrent alors des désaccords entre syndicalistes et socialistes. Les premiers créèrent leur "Comité de Défense Syndicaliste", les seconds continuant sous l’égide du "Comité d’Action Internationale" qui devint bientôt le "Comité pour la Reprise des Relations Internationales".
Le Comité de défense syndicale, aidé par Merrheim, devint un grand pôle d’attraction. Il publia une importante série de brochures et de tracts que nous reproduisons dans les tomes III et VII de cette collection.

* * * * *

  • Pierre Monatte, Pourquoi je démissionne du Comité confédéral, L’Emancipatrice, [1] GIF - 1.1 ko
  • Marcelle Capy et A. Desbois [Fernand Després],Pourquoi nous avons quitté la "Bataille syndicaliste", Septembre 1915 [2] GIF - 1.1 ko
  • Lettres aux abonnés de la "Vie Ouvrière" :
    • I. La Conférence de Zimmerwald, 1er novembre 1915 [3] GIF - 1.1 ko
    • II. La Belgique et le chiffon de papier, 8 mars 1916 [4] GIF - 1.1 ko
    • III. L’expulsion de Léon Trotsky, Décembre 1916 GIF - 1.1 ko
    • IV. Trois discours à la Chambre des Communes, Mai 1917 [5] GIF - 1.1 ko
  • Comité de Défense syndicaliste, Aux organisations syndicales françaises, à leurs militants, Décembre 1916 GIF - 1.1 ko
  • La Fédération des Métaux à la Conférence des Fédérations et Unions. Tous les gouvernements font la guerre de conquêtes. C’est la Russie qui nous le dit, Décembre 1916 GIF - 1.1 ko
  • L’Action de la Majorité confédérale et la Conférence de Leeds, Décembre 1916 [6] GIF - 1.1 ko
  • Pour le 1er mai. Aux Organisations ! Aux Militants ! Circulaire de la Fédération des Métaux, 1917 GIF - 1.1 ko
  • Lettre ouverte. Le Comité de Défense syndicaliste à l’Union des syndicats de la Seine, Maîtres et valets, Août 1917 [7] GIF - 1.1 ko
  • La révolution russe et les syndicalistes, Août 1917 [8] GIF - 1.1 ko
  • La vraie cassure, par Dubreuil du Syndicat des Mécaniciens de la Seine, Septembre 1917 [9] GIF - 1.1 ko
  • Rapport du Comité de Défense syndicaliste de France [10] GIF - 1.1 ko
  • Les voix qu’on étrangle. Paix ! Justice ! Vérité !, Décembre 1917 [11] GIF - 1.1 ko
  • Réunion des représentants des délégués d’Atelier du département de la Seine, 1918 [12] GIF - 1.1 ko
  • Georges DUMOULIN, Les syndicats français et la guerre, Préface de Girard, Juin 1918. Paris, Editions de l’Avenir international [13] GIF - 1.1 ko
  • Comité de Défense syndicaliste, Aux travailleurs de France, Novembre 1918 [14] GIF - 1.1 ko

[1Imprimé en décembre 1914.

[2Démission, qui fit sensation, à la suite des attaques de ce journal, organe officiel de la C.G.T., contre Romain Rolland.

[3Rédigée par Alfred Rosmer, cette première lettre marque la naissance du mouvement zimmerwaldien en France.

[4Rédigée par Alfred Rosmer.

[5Par les députés Trevelyan, Ponsonby (libéraux) et Snowden (socialiste).

[6"C’est le Comité de Défense syndicaliste, section du Comité pour la Reprise des relations internationales qui a décidé l’impression de cette brochure... ". La première édition fut saisie par la police.

[7Signé, pour le Comité : Raymond Péricat.

[8Tract de 2 pages signé de Sébastien Favre, Raymond Péricat et 22 autres syndicalistes.

[9Brochure de propagande éditée par le Comité de Défense syndicaliste

[10Seul numéro paru. Importante publication, dirigée par Raymond Péricat, qui définit l’attitude du C.D.S. face à la révolution russe. Nombreux articles sur le Mouvement ouvrier en France et dans le monde : Allemagne, Roumanie, Espagne, Italie, Etats-Unis, Angleterre, etc.

[11Seul numéro paru, à Paris, de ce journal que tentèrent de lancer F. Loriot, A. Merrheim, Madeleine Vernet, Henriette Izambard, Marcel Salun.

[12Texte de l’ordre du jour voté par les mille délégués présents le 3 janvier 1918 à la Maison des syndicats de Paris et "représentant plus de 180.000 métallurgistes de la mécanique, de la voiture et de l’aviation". Ils réclament "Avec la Révolution russe, dont les propositions sont si proches de celles du Président Wilson. Avec le Comité des délégués des ouvriers allemands. Avec les aspirations des travailleurs italiens... une paix sans annexion ... un armistice général" ...

[13Sur "l’importance de cette brochure" voir Rosmer, De l’Union sacrée à Zimmerwald, pp. 523-524.

[14Tract qui préfigure les grèves du printemps 1919.


Brèves

29 mai - Opposants anarchistes à la guerre 14-18

Nous rajoutons quelques textes à ceux que nous avons proposés il y a 2 jours, lors de la mise en (...)

11 novembre 2015 - Le mouvement ouvrier français contre la guerre 1914-1918 : Tracts, journaux, pamphlets, lettres.

"Gaullistes et staliniens emploient la date de 11 novembre pour exciter dans la classe ouvrière (...)

28 juillet 2014 - L’anarchie contre la guerre !

À l’occasion de l’anniversaire de l’entrée en guerre de la France dans ce qui allait devenir le (...)

11 janvier 2014 - Rompons les rangs ! (1979-1980)

Les numéros de Rompons les rangs !, publié entre 1979 et 1980 par le Collectif de Lutte (...)

11 janvier 2014 - L’Écho des Casernes (1977-1978)

Les numéros de L’Écho des Casernes, journal du Collectif national de soutien à la lutte des soldats (...)