Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
De la liaison intellectuels-manuels comme gadget
{Archinoir}, n°3, s.d., p. 9-10.
Article mis en ligne le 28 novembre 2013

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

Résultat d’une pratique louvoyante
le processus d*accélération des silhouettes
fugitives
se heurte à un imbroglio de testicules
et de vagins errants
qui se putrifient dans la nuit

Le recours ultime, la dernière chance ; éclate, mimétisme atomisé (en effet je suis réduit à un noyau isolé, aspiré par le mouvement,donc luttant à la vie à la mort pour la maîtrise de ce tourbillon) dans l’inter-action de trois champs :
I) mon besoin de rapports avec les éléments révolutionnaires,in­dividus ou groupes suffisamment radicaux pour qu’ils puissent me servir les RÉSEAUX organisationnels
Il) mon besoin de provoquer,dans la mesure de la stratégie possible du moment, ceux qui m’emmerdent,seule leur réaction aggressive ayant quelque intérêt : SITUATION passionnelle ou subversive
III) mon besoin de fonder ma pratique dans le processus historique, d’intervenir dans la perspective du renversement du système : ORGANISATION des RÉSEAUX. C’est la pratique révolutionnaire qui permet de cerner la dialectique de mes désirs et du monde autrement dit,
c’est la seule solution que m’offre le circuit bourgeois ; la démerde à la sauvette a fait son temps,car il n’y a plus de temps dit libre ;
les combines artistiques, commerciales ou autres ne permettent plus la réalisation de ce que la bourgeoisie a fourgué dans ma tête : tous les ”idéaux" que vous voudrez (rien à foutre !) qui constituent mon projet.
C’est con,mais pour moins patauger dans l’ignorance de mes désirs embourbés, pour retrouver la transparence et la réalité de l’image de cette femme qui me voile l’esprit,pour commencer à maîtriser la politique économique et cer­taines techniques modernes...
me voilà dans la nécessité de rejoindre la production (ouaff !), le monde du travail (aï-aï-aï !), de trouver du boulot-poil au dos ! C’est la seu­le alternative que j’hérite du testament bourgeois..

On parle de l’intransigeance de Breton,du purisme de l’I.S. ; ces exigences de poète et de théoriciens sont maintenant matérialisées en la racine négative d’un système qui termine son dernier tour de piste à une fulguration telle cru1il en réifie son propre sillage. Ces exigences intellectuelles d’alors sont passées dans les faits : elles sont les banalités de base de tout tra­vailleur qui en a marre de bosser.
Le volontarisme artistique de Breton tout comme le volontarisme conseilliste de l’I.S. non moins idéologique dans son anti-idéologisme viennent de leur situation dans les rapports de production ; c.à.d. que, jusqu’à ces dernières années, le système laissait une marge d’intervention à ses intellectuels : de petits "jobs" leur octroyaient du "temps" pour se consacrer à des recherche artistiques ou comportementales, à des pratiques théoriques, à des expérien­ces, à des expériences de laboratoire... Or, cette marge est de plus en plus broyée par l’engrenage. Les combines "en marge", non seulement disparaissent de par la rationalisation totalitaire de l’économie, mais celles qui restent demandent encore plus de soumission ; d’’anéantissement de soi dans des rapports magouillarts imprégnés de démissions constantes auxquelles s’écharpent la conscience de mes désirs et le désir de la conscience.
Il est évident que c’est cette marge qui a permis à la poésie-théorie radicale (dynamisée par le manque à vivre et le legs artistico-philosopftique) d’être "en avant" ; la réalité a maintenant rattrapé son retard, il n’y a poésie et théorie que là où la pratique es "en avant", non pas sur les masses, mais sur l’espace-temps dilué par le pouvoir que seule la SITUATION SUBVERSIVE peut révéler. Cet espace-temps créé par moi ou le groupe, construit et concentré autour de moi, réapproprié par les joueurs, ce moment vécu contient, en négatif les promesses d’un nouveau moment à vivre, qu’une nouvelle pratique "en avant" décèlera et fera éclater.

La poésie vécue, la théorie pratique sont ”en avant” parce qu’elles créent, à partir d’une contradiction vécue, un moment passionnant ; que, de cette situa­tion maîtrisée jusqu’à son dépérissement, elles saisissent la contradiction pour la remettre en jeu.
Une situation n’est passionnante que subversive (ooho ! du calme ! pas toujours !) car alors je me mets en jeu dans un espace-temps arraché au pouvoir, et ce jeu vaut toujours le chant d’elle.
La poésie est "en avant"
la vie est "en avant"

...OK...Ok.
mais le problème est de ne pas en rester à ces instants éphémères, donc de pouvoir relier ces situations subversives, de les accélérer, diffuser, les étendre, non seulement qualitativement, mais aussi quantitativement, et surtout CONSCIEMMENT.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53