Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Biographie de Kléber Nadaud (1895-1943)
Article mis en ligne le 16 octobre 2017
dernière modification le 15 octobre 2017

par ArchivesAutonomies
logo imprimer

NADAUD, Kléber

Né le 17 septembre 1895 à Cognac (Charente) — mort le 9 août 1943 - Correcteur - UA — UACR — CGT - Paris 20

Fils d’un maréchal-ferrant et d’une culottière, Kléber Nadaud, militant de la Fédération anarchiste parisienne, avait été arrêté en mai 1920 avec Henri Delecourt, Marcel Petelot, G. Lattes, J. Laporte et A. Doucet et inculpé "d’apologie du geste de Cottin et de provocation de militaires à la désobéissance" pour avoir placardé l’affiche "Aux grévistes" soutenant la grève des cheminots, ce qui lui valut une peine de 4 mois de prison.

K. Nadaud qui avait été délégué au premier congrès de l’Union anarchiste (UA) tenu à Paris les 14-15 novembre 1920, fut responsable de la rédaction du Libertaire du n° 100 (19 décembre 1920) jusqu’au n° 157 inclus (20-27 janvier 1922). Il demeurait alors 60 rue des Amandiers (20è arr.) Condamné à trois peines de treize mois de prison chacune, il fut acquitté en appel de celle qui lui avait été infligée comme secrétaire de rédaction du Libertaire ; les deux autres peines furent confondues en une seule d’un an de prison. De la prison de la Santé, il adressa une lettre au IIe congrès de l’UA qui se tenait à Lyon les 26 et 27 novembre 1921.

En août 1922, il avait participé avec Loréal, Fister et Villiers à une grève de la faim de douze jours pour que H. Coudon Meric et Jeanne Morand, emprisonnés en droit commun, obtiennent le régime politique.

En 1924 il fut l’un des fondateurs avec Charles Anderson, Lucien Hausard et Content du journal L’Idée Anarchiste (Paris, 13 numéros du 13 mars au 15 novembre 1924) qui précisait dans un éditorial : "Nous avons fondé une tribune où, librement, tous le points de vue, toutes les tendances de l’anarchisme, pourront s’exprimer".

Il était signalé ensuite comme résidant à Angoulême, 10 Boulevard Berthelot, jusqu’au 20 février 1925 où il était parti pour l’Isère et avait été inscrit au Carnet B de ce département dès le 23 février.

Après le congrès de Paris de l’Union anarchiste communiste révolutionnaire (UACR) qui eut lieu les 30, 31 octobre et 1er novembre 1927 — congrès de scission qui fut marqué par la création d’une nouvelle organisation synthésiste, l’Association des fédéralistes anarchistes (AFA) —, Kléber Nadaud, resta à l’UACR et devint secrétaire de rédaction du Libertaire. Après ce congrès, il fut également responsable avec Mualdès de la fédération de l’Oise. Lors de la scission il fut avec Séverin Férandel, Louis Louvet, Simone Willisek et Lucien Desnot, l’un des animateurs du Groupe anarchiste autonome de Paris regroupant une quinzaine d’anciens membres du groupe du XXème arrondissement et se réunissant au café du Faisan Doré, 28 rue de Belleville.

En 1929 il fut le secrétaire du Comité d’aide à Nestor Makhno, chargé de receuillir des fonds pour aider ce dernier exilé en France. Lors du congrès de Toulouse de l’UACR, les 17 et 18 novembre 1931, il adressa au congrès une lettre de sympathie.

Selon Nicolas Faucier, il aida Fernand Planche à fonder la Conquête du pain (Boulogne-Billancourt, 45 numéros du 13 octobre 1934 au 13 décembre 1935), organe ouvert à tous les courants de l’anarchisme dont le gérant était Bidault.

Admis au syndicat des correcteurs en 1928, Kléber Nadaud fit partie du comité syndical de 1933 à 1937 et de février à juin 1940. Pendant trois mois, il fut trésorier du syndicat.

Kléber Nadaud est décédé le 9 août 1943 à Lyon (IIIe arr.).

Sources : Le Libertaire, n° 147 et 159. — J. Maitron, Le Mouvement anarchiste, op. cit. — Y. Blondeau, Le Syndicat des correcteurs, op. cit. — Arch. Nat. F7/13972-13973. État des anarchistes, antimilitaristes et communistes, 27 mai 1921.= notice de J. Maîtron in "Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier...", op. cit. // Notes D. Dupuy// R.Bianco "Un siècle de presse anarchiste...", op. cit. // CAC Fontainebleau 200 10216/170//


NdE : Cette biographie est extraite du dictionnaire international des militants anarchistes.




Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53