Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
La drogue
{Le Gauchiste}, n°4, Octobre 1969, p. 17.
Article mis en ligne le 26 mars 2014
dernière modification le 15 mars 2014

par ArchivesAutonomies

Depuis plus d’un mois maintenant la presse fait grand tapage autours de ce mot ( car en grande partie ce n’est qu’un mot) pas une journée sans quand première page des journaux ne s’étalent de gros titres à sensation sur ce sujet, la moindre arrestation y est monté en épingle. Le cul des vedettes ne devait plus faire recette, les gens commençaient use poser des questions (la dévaluation, les grèves, etc...) ils commençaient use deman­der si tout allait comme on le disait. Alors il a bien fallu trouver un dérivatif à tout cela. On choisie la drogue car ça permettait de déconsidérer la jeunesse, car celle ci commençait à poser pas mal de problèmes à la clique des bureaucrates. Cette campagne de presse habilement menée, permit à Marcellin premier flic de france de mettre en place des brigades de flics charger de surveiller la jeunesse.
Revenons à la drogue, on a eu droit aux déclarations de tout les bureaucrates s’évertuant de trouver un mal spiri­tuel à la jeunesse. Bande de rigolo que vous êtes messieurs les bureaucrates, vous ne pouvez pas comprendre, vous ne vivez pas dans les cités HLM que vous avez créées, vous regardez le travail à travers des statistiques mais vous n’allez pas bosser à l’usine ou au bureau, vous parlez de tout mais vous ne connais­sez rien. Nous nous savons que si ce n’est pas le chômage qui nous guette c’est le même boulot con que nous faisons toute no­tre vie. Comment ne pas imaginer que certains en ont plein le cul de cette vie et veulent s’en échapper. Vous messieurs les bureaucrates, vous ne pensez qu’à diriger, qu’à décider pour les autres, une partie de la jeunesse en a marre, car si nous vivons dans une société dite d’abondance il est une chose qui n’abonde pas c’est la LIBERTÉ. Vous les bureaucrates vous ne voyez que la liberté du choix nous voulons la liberté de créer.
La drogue n’existe que par la société oppressante et ne disparaitra qu’avec elle, car nous espérons bien que cette société pourrie disparaitra un jour. Car si il est un phénomène né de la société c’est bien celui là, car face à l’oppression permanente de la société : certain cherche un bonheur artificiel pour certain c’est la drogue pour d’autre c’est l’alcool. Car il ne faudrait pas oublier que l’alcool est aussi toxique que certaines substances que l’on nomme drogues. Mais pour l’alcool c’est l’état qui empoche les bénéfices et si l’état répressionne la drogue, c’est tout simplement qu’actuellement il n’en tire aucun profit.

LE VIEUX MONDE EST EN TRAIN DE CREVER ET CE N’EST PAS LES FLICS A MARCELLIN QUI NOUS EMPÊCHERONS DE L’ACHEVER.

Groupe libertaire do Montereau.