Bandeau
Fragments d’Histoire de la gauche radicale
Slogan du site
Descriptif du site
Treizième Lettre (non datée)
{Intolérable}, n°4, 1972, p. 31-32.
Article mis en ligne le 11 avril 2014
dernière modification le 10 avril 2014

par ArchivesAutonomies

Jeudi

Salut P ! Bises de F.
Je viens d’écrire une lettre à X. et je m’empresse de t’écrire car j’ai pris ma petite défonce made in Fresnes et j’ai peur de ne pouvoir pas finir ma bafouille avant que le Mandrax fasse son effet.
J’ai appris par F. que tu faisais du vélo et c’est super bien car tu vas prendre le sens de l’équilibre et bientôt je pourais (si Machin me prête vie !) te voir foncer à 180 Km/h sur une 750 Nor­ton. C’est le pied tu crois pas ? tu sais ma première moto que j’ai acheter c’était une 125 Motobécane avec des ressorts à boudin. Un jour j’ai démonté la roue et je me suis pas apperçu que j’avais oublier de remettre les billes si bien que je cassais le moyeu à chaque démarage. ça y est je commence à me (illisible)
F. finit la lettre car je ne peux plus écrire. Fais tu de la boxe vietnamienne et vas tu au stade. J’espère que oui. Je t’aime beaucoup et si tu veux me faire plaisir parle moi de musique surtout des Doors.
Tu sais ici j’aide beaucoup F. à tenir le coup car il est très angoissé et il est trop impulsif et ferais des bêtises si je n’étais pas là.
Lundi j’ai parloir avec mon psychiatre et j’en suis très heu­reux. je voudrais qu’il poursuive ma cure de psychothérapie.
Je sais que vous avez des disques des Doors alors envoyez moi des chansons. Strange day car Gilles Morrisson est mon idole.
Je termine ma lettre car je suis défoncé. La lettre de X. elle est arrivée. C’est pour voir la différence entre les timbres à 30 et ceux à 50.
Bonsoir les petits je monte dans mon lit.

Avec toute mon amitié.

H.

J’ai beaucoup de (illisible) pour toi.